Sunday, May 06, 2007

Message des anciens Résistants de la 2nde guerre mondiale aux jeunes

"Résister c'est créer, créer c'est résister"
(A l'occasion de la commémoration du 60e anniversaire du Programme du Conseil National de la Résistance, adopté dans la clandestinité le 15Mars 1944, treize résistants de la première heure ont lancé un appel aux jeunes générations, pour que la flamme de la Résistance ne s'éteigne jamais)

8 comments:

melle bille said...

Braavo tidoigts!!! Une video plus que jamais d'actualité! vigilance, résistance, création. Nous devons nous battre pour préserver nos libertés.

madamemusique said...

merci ma bille...j'ai un peu le moral dans les chaussettes aujourd'hui, ça ne me ressemble pas. Je continue de faire ce pour quoi je suis née, tout simplement. bisous.

Mme de K said...

Donc tous les papies et mamies ne sont pas de vieux réacs ! Ca rafraîchit !

madame musique said...

sûrement pas! ils sont la mémoire de notre pays.
Goûtons ce miel épicé: appel à l'insurrection pacifique, lutte contre l'amnésie généralisée.
Exactement ce que j'essaie d'enseigner à des élèves plus ou moins bouffés par la société de consommation (mais pas si dupes que l'on croit...)
bises mme de K.

jim said...

résister est une bonne chose, j'en conviens et je ne remets pas en cause ce qu'on fait nos aînés.
mais encore faudrait-il savoir contre quoi ou qui résister?
les deux candidats aux dernières présidentielles avaient plus ou moins le même programme et il serait temps que les gens en prennent conscience : l'avenir des populations et leur bien-être ( donc son financement ) passe par la croissance économique. ce concept fort en vogue ces dernières années est en train de prendre du sérieux plomb dans l'aile et même si les partis n'en discutent pas publiquement, leurs dirigeants savent tous pour la plupart qu'il va falloir remettre cette théorie de la croissance à tout prix sur la table.
comment faire passer la pillule? c'est un autre problème.

Kinishao said...

Ces gens sont plus qu'admirables.
Je voudrais être comme eux quand je serai grand.

madame musique said...

jim, nous ne sommes pas d'accord mais je n'ai pas de leçons à donner. les convictions se partagent, et ne se transmettent pas.
kini, tu connais la chanson. "qui trop avance recule". grandir, cela demande un peu de réflexion et beaucoup de solitude.
je vous embrasse tous les deux.

jim said...

je veux bien que nous ne soyons pas d'accord et que nous débations, si tu le souhaites, mais encore faudrait-il que tu m'expliques sur quoi ton avis diffère du mien. et je n'ai dans mon message précédent exprimé aucune conviction, je me base juste sur des phrases lues ou entendues durant la campagne ainsi que sur des avis sur la croissance
exprimés par des spécialistes qui planchent entre autres sur le réchauffement climatique, la pollution, la faim dans le monde...
( les livres de jean ziegler résument très bien ces avis et la voie humaine de jacques attali me semble dans son introduction bien résumer la situation du ps. )
il est souvent pénible de confronter ses rêves à la réalité, j'en fais chaque jour l'expérience, c'est dur mais sans doute salutaire...et vecteur de progrès...
bonne journée
bizzz